Préparer mon premier rendez-vous avec mon psychologue TCC

Vous avez choisi de faire une TCC ? C’est un bon choix. Les psychologues formés aux thérapies cognitivo comportementales les utilisent car elles sont scientifiquement validées et donnent les meilleurs résultats.

Les TCC sont efficaces pour traiter la plupart des troubles psychologiques et sont supérieures ou comparables à d’autres approches. Dans les pays (par ex. Suède, Canada) qui remboursent systématiquement les soins psychologiques, tous les psychologues sont formés aux TCC. 

Pierluigi Graziani, professeurs des universités en psychologie clinique et thérapies cognitives et comportementales

Rapport collaboratif d’une TCC

Les psychologues cliniciens TCC instaurent un rapport de collaboration avec le patient. Ils ont besoin de son aide pour que l’aider à aller mieux. Il est donc important de s’engager activement dans la thérapie. Il ne s’agit pas seulement de parler, mais aussi d’observer soi-même, ses émotions, ses pensées, ses comportements et les contextes dans lesquels la souffrance est présente. Le psychologue invitera le patient aussi à faire des exercices qui vont diminuer la souffrance en apprenant de nouveaux comportements. 

L’esprit de la thérapie est très collaboratif et le psychologue est « le moyen du patient » pour aller mieux. Une TCC est une thérapie brève. Il n’est pas nécessaire de faire des centaines de séances pour aller mieux. 

Afin de réduire le temps de la thérapie et utiliser au mieux les séances avec votre thérapeute, vous pouvez préparer votre premier RDV. 

Linda Kempe, psychologue formée aux TCC

Avant le premier rendez-vous 

Lors de ce premier RDV, vous allez rencontrer le psychologue et lui expliquer votre demande.

Nous vous conseillons de consacrer une demi-heure à le préparer et cette première consultation sera d’autant plus efficace.

Le premier rendez-vous peut être préparé en prenant quelques notes, il sera d’autant plus efficace.

La demande

Quelle est votre demande, qu’est-ce qui vous pousse à consulter, qu’est-ce qui vous fait souffrir ? 

Souvent le moteur de la demande est la souffrance. Il est important de l’exprimer, de parler de ce que vous ressentez, de vos émotions. Essayez d’identifier dans quels contextes ou situations où en présence de quels types d’éléments vous souffrez. Identifiez les pensées présentes lors de ces moments difficiles : ce que vous vous dites, les images qui apparaissent dans votre tête lors de ces situations. Observez ce que vous faites, vos stratégies pour diminuer la souffrance : par exemple, j’essaye de ne pas y penser, je prends un verre, je crie de colère, je m’en fuis, j’évite la situation…. Et aussi les résultats de ces stratégies : je me sens peut-être mieux à court terme en faisant cela, mais ma souffrance s’intensifie, elle augmente…

Votre psychologue TCC vous posera des questions. Le premier rendez-vous sert à comprendre votre problème.

Pourquoi souffrez-vous ?

Vous avez envie de donner votre vision des choses au psychologue et de lui expliquer le pourquoi de votre souffrance. Mais ce n’est pas si simple. Souvent il n’y a pas un seul élément capable d’expliquer ce que vous vivez en ce moment. Le psychologue cherchera surtout de comprendre comment votre souffrance s’est installée et quels sont vos ressources psychologiques et de résilience. 

A partir de l’analyse de votre situation actuelle, il pourra vous poser des questions sur votre situation familiale, votre profession, votre parcours d’études et professionnel

Il vous posera des questions sur vos relations amicales et sentimentales et le niveau de satisfaction de celles-ci.

Vous penserez aussi à évoquer les événements qui ont marqué votre vie (divorce, rupture, décès, licenciement, maladies, naissances enfants, etc.) Ces évènements heureux ou stressants ont souvent des répercussions positives ou négatives sur la santé, transitoirement ou de manière permanente.

Il vous questionnera brièvement sur vos antécédents médicaux, les traitements antérieurs (thérapies ou médicaments) en lien avec votre problématique.

Le psychologue vous questionnera sur l’histoire de votre souffrance ou problème : quand le problème est apparu, les évolutions, les périodes de calme et celles d’intensification de la souffrance. Il vous demandera ce que vous avez fait par le passé pour résoudre le problème.

La thérapie en ligne par vidéo-consultation donne des résultats équivalents à la thérapie en face-à-face.

Les questionnaires

Le psychologue TCC, à partir de ce que vous dites du problème, vous proposera de remplir des questionnaires afin d’approfondir et valider sa compréhension de votre problème ou souffrance. Il se pose généralement les questions suivantes : Quel est le niveau d’anxiété du patient ? Est-elle dépressive ? Est-il perfectionniste ? As-t-il des phobies ? Quels sont les traits saillants de la personnalité de ce patient ? Est-elle perfectionniste ? Souffre-t-elle de carence affective ?

Analyse fonctionnelle et éventuel diagnostic

Toutes les informations que vous donnerez au psychologue servent à comprendre comme « fonctionne » votre souffrance et comment se déroule le problème. A partir de votre histoire et de la situation actuelle, le psychologue construit un modèle d’explication de votre souffrance et de votre problème. Il pourrait lui donner un nom si cela correspond à un diagnostique connu. Par exemple, il pourra vous parler d’attaques de panique, d’agoraphobie, de dépression, de phobie sociale….

Une fois qu’il aura récolté suffisamment d’éléments il vous fera part de sa manière de comprendre votre problème. Une ou deux séances peuvent être suffisantes pour avoir une idée de ce qui vous trouble.

La phase active de la thérapie sera celle pendant laquelle votre psychologue vous proposera des exercices.

La mise en place de la phase active de thérapie 

Comprendre votre problème permet de proposer des pistes de solution. Évidemment, tout psychologue est conscient qu’il ne pourra pas tout connaître en une fois mais il essayera d’avoir la meilleure représentation possible pour proposer les techniques les mieux adaptées. 

Votre psychologue est expert en thérapies cognitives et comportementales mais vous restez le seul expert de votre fonctionnement. En collaborant, vous allez réussir à mettre en place des changements. Il saura vous proposer les stratégies efficaces.

Des objectifs à définir 

A partir de cette vision d’ensemble, vous choisirez avec votre psychologue des objectifs clairs. Ils seront déterminés en fonction de vos attentes et de ce que le psychologue pense raisonnable. Il est capable de vous donner une estimation de la durée de la thérapie en fonction de ces objectifs. Tout ne sera pas résolu en une séance, mais avoir des objectifs raisonnables permet de se sentir capable de changer son comportement et la manière de percevoir les choses.

Acquérir des outils thérapeutiques

Vous allez acquérir de nouveaux comportements et outils (la relaxation, questionner les pensées, s’exposer au lieu de fuir, la pleine conscience, l’acceptation, etc) lors de votre thérapie qui vous permettront de solutionner un problème et faire face aux situations difficiles. Vous allez progressivement les intégrer dans votre fonctionnement. 

Evaluer les progrès

Pendant la thérapie, il sera possible d’évaluer les changements à partir du point de départ. Qu’est-ce qui s’est amélioré? Qu’est-ce qui a changé? Combien?

Pendant et à la fin de la thérapie, votre psychologue voudra vous faire repasser des questionnaires. Cela permet d’objectiver les progrès. Il pourra ainsi comparer vos résultats avant la thérapie avec ces derniers.

La thérapie est une collaboration entre psychologue et patient.

Quand considère-t-on la TCC finie?

La thérapie est terminée quand les objectifs ont été atteints. Une fois votre thérapie finie, vous vous sentirez capable de vous débrouiller seul. Parfois, une séance de rappel peut être utile quelques mois plus tard. Cette séance peut servir à revoir des principes et poser des questions à son psychologue.

La thérapie est finie quand vous avez atteint votre objectif.

Pour avoir plus de renseignement sur la TCC en ligne https://www.psy.link/faq/

Retour haut de page