Procrastination

La procrastination consiste à reporter des tâches. C’est est un phénomène universel partagé par la plupart des individus. Bien qu’il génère du stress à moyen et long terme, procrastiner ou retarder une tâche est rarement associé à une souffrance psychologique majeure. Pour certaines personnes, la procrastination régulière peut devenir un pattern de comportement systématique. Ce comportement peut faire l’objet d’un travail en thérapie. Une recherche sur l’efficacité du traitement des thérapies cognitive et comportementale montre qu’un traitement, en 10 modules, proposé via internet permet de réduire la procrastination. Le traitement de la procrastination peut être engagé comme une dépendance. En effet, la personne est dépendante d’un soulagement immédiat. Ce soulagement est obtenu par le retardement de la réalisation d’une tâche désagréable.
Procrastiner peut devenir un style de vie, un trait de personnalité et engendrer beaucoup d’inconvénients. Les thérapies cognitive et comportementale, permettent d’en prendre conscience et apporter les changements nécessaires pour une amélioration rapide.

Procrastination : remettre à plus tard ce que je devrais faire maintenant

Sylvie doit réviser pour ses examens. Elle a du mal à s’y mettre. A l’idée d’ouvrir ses cahiers elle ressent un inconfort. Si elle devait décrire ses émotions à ce moment-là, elle parlerait peut-être d’anxiété, de tristesse, de dégoût… Des …

Procrastination : remettre à plus tard ce que je devrais faire maintenant Lire la suite »

Retour haut de page