Personnel de santé prenez-soin de vous pendant la pandémie de COVID-19

Le Centre of Study for Traumatic Stress donne quelques suggestions pour mieux accompagner les soignants qui sont en première ligne pendant l’épidémie de COVID-19.

“Il est nécessaire que vous preniez soin de vous-mêmes, le mieux possible.”

Le stress extrême, l’incertitude et la prise en charge difficile des épidémies de maladies infectieuses, comme le COVID-19, nécessitent une attention particulière aux besoins du personnel de santé. Alors, prendre soin de soi et encourager les autres à prendre soin d’eux-mêmes devient indispensable.

Les défis sont multiples

Personnel soignant, fatigue et épuisement.

Augmentation des demandes de soins. De plus en plus de personnes se présentent pour recevoir des soins, tandis qu’un nombre accru de personnels de santé sont malades ou prennent soin de leur famille.

Risque continu d’infection. Il y a un risque accru de contracter le COVID-19 pour le personnel soignant mais aussi de le transmettre à leur famille, leurs amis et d’autres personnes au travail. La peur associée à ce risque est normale.

Défis d’équipement. L’équipement pour protéger les soignants peut être inconfortable, limiter la mobilité et la communication. En effet, il présente des avantages incertains. Les pénuries sont parfois le résultat d’une utilisation accrue et parfois inutile de la part d’autres professionnels ou d’une mauvaise gestion en amont. Tout ceci contribue à augmenter le stress psychologique.

Fournir un soutien ainsi que des soins médicaux. La détresse du patient peut être de plus en plus difficile à gérer, suite à l’accumulation de la fatigue et des contraintes. L’épuisement physique et psychologique augmente la frustration, l’irritabilité et la colère.

Stress psychologique dans les contextes d’épidémie. Aider ceux qui en ont besoin peut être gratifiant, mais aussi difficile car les soignants aussi peuvent ressentir de la peur, du chagrin, de la frustration, de la culpabilité, et de l’épuisement. Des difficultés de sommeil sont fréquents et la récupération peut être difficile.

Conseils pour maintenir votre bien-être pendant la pandémie COVID-19

Respecter les besoins de base. Manger, boire et dormir régulièrement. En effet, si on est biologiquement privé on se met en danger et compromet la capacité à prendre soin des autres. Garder une bonne hygiène permettra de maintenir les bases d’une bonne santé mentale.

Le COVID-19, période de crise, le personnel soignant

Faire des pauses. Dans la mesure du possible, il faut se donner la permission des pauses. Faire quelque chose, sans rapport avec le travail, de réconfortant, amusant ou relaxant, par exemple, faire une promenade, écouter de la musique, lire un livre ou parler à un ami peut aider à se ressourcer.

Attention à la culpabilité. Certaines personnes peuvent se sentir coupables si elles ne travaillent pas à temps plein. Prendre le temps de se reposer ou s’amuser alors que tant d’autres souffrent, peut générer de la culpabilité. Reconnaitre que prendre un repos approprié aide à mieux réaliser des soins pour les patients fait partie d’une bonne gestion de la crise. Apprendre à accepter ses limites, permettra de se préserver.

Connecter avec les collègues. Parler à les collègues pour recevoir de l’aide. Les éclosions infectieuses peuvent isoler les gens dans la peur et l’anxiété. S’ouvrir, raconter des choses de votre vie et écouter les autres: des moyens simples de s’approcher et renforcer les liens et ressources sociales.

Communiquer de manière constructive. Communiquer avec ses collègues de manière claire et optimiste. Identifier les erreurs ou les carences de manière constructive afin de les rectifier. Se complimenter mutuellement – les compliments peuvent être de puissants motivateurs et modérateurs de stress. Partager ses frustrations et les solutions avec ses collègues et son entourage. En effet, la résolution de problèmes est une compétence professionnelle qui procure souvent un sentiment d’accomplissement même pour de petits problèmes.

Et encore pendant la période de COVID-19

Rester en contact avec sa famille. Prendre des nouvelles de ses proches régulièrement, par téléphone ou messages. En effet, ils sont un point d’ancrage de soutien en dehors du système de santé. Partager et rester connectés peut permettre de se sentir soutenu.

Respecter les différences. Certaines personnes ont besoin de parler tandis que d’autres préfèrent rester seules. Reconnaitre et respecter ces différences, c’est important pour apaiser le climat professionnel.

Personnel soignant prendre soin des malades.

Rester informé à jour. Faire confiance à des sources d’informations fiables et assister aux réunions pour rester informé de la situation, des plans et des événements.

Limiter l’exposition des médias. L’imagerie et les messages inquiétants augmenteraient le stress et pourraient réduire l’efficacité et le bien-être général.

Observer votre “intérieur“. Surveiller au fil du temps la présence de tout symptôme de dépression ou trouble de stress: tristesse prolongée, difficulté à dormir, souvenirs intrusifs, désespoir. S’il y a souffrance, il faut d’abord parler à un pair, un superviseur ou demander de l’aide professionnelle.

Etre fier de ce qu’on réalise. Se rappeler que malgré les obstacles ou les frustrations, le personnel soignant remplit une noble vocation: prendre soin de ceux qui en ont le plus besoin. Montrer de la reconnaissance entre collègues aussi, de manière formelle et informelle, permet de souder la cohésion de l’équipe.

“Si votre état de détresse semble s’aggraver, il y a un risque que vos ressources psychologiques soient dépassées. Le burn-out est un syndrome grave. N’hésitez pas à demander de l’aide aux psychologues formés aux TCC. La gestion de situations stressantes peut être améliorée avec de l’aide. Parfois, partager avec un professionnel, verbaliser ces craintes et inquiétudes, permet d’évacuer et réguler l’émotionnel. Ne restez pas seul avec votre souffrance!”

Pierluigi Graziani
Retour haut de page